Rédaction web : écrire améliore (vraiment) votre positionnement

Dans cet article, j’insisterai sur l’importance du contenu texte dans une page web. Je donnerai ensuite quelques conseils de base sur la façon d’écrire en respectant les principes du référencement naturel.

Je m’adresse ici aux personnes en charge de la publication de textes sur des sites web, je n’aborde pas les questions d’optimisation purement techniques.

Votre site vient d’être mis en ligne par votre prestataire. En tant que responsable communication, la rédaction de contenu vous incombe et vous ne savez pas trop comment rédiger, comment « écrire pour le web » ?

En effet, même s’il est possible de confier la production de contenus à un rédacteur web professionnel, ce dernier ne connaîtra jamais votre métier aussi bien que vous.

Rassurez-vous, pour ce qui concerne le rédactionnel, les techniques d’optimisation pour le référencement web ne sont pas compliquées, vous avez toutes les compétences nécessaires. Vous allez pouvoir assurer la ligne Optimisation du referencementéditoriale, écrire un article de blog professionnel ou présenter votre actualité en respectant les bonnes pratiques… et booster votre positionnement.

Introduction sur Google et ses nombreux critères

Google surveille le contenuLes robots de Google analysent votre site internet selon plus de 200 critères. Parmi eux, beaucoup de critères techniques (dont la rapidité d’affichage, la compatibilité avec les mobiles et tablettes – critères d’importance accrue ces derniers temps). De nombreux autres critères concernent la qualité du contenu textuel.

Il faut savoir que Google est en mesure d’analyser la sémantique d’un texte et son orthographe. Il sait aussi repérer si le texte a été copié d’un autre site.

Enfin, Google analyse le comportement des visiteurs du site web. S’ils sont nombreux à rester longtemps sur la page, s’ils la mettent en signet et y reviennent plusieurs fois, il comprendra qu’il s’agit d’un site de qualité.

Si vous ne pouvez pas intervenir facilement sur les critères techniques – qui concernent davantage le prestataire freelance ou l’agence web en charge de la conception du site – vous avez beaucoup plus de latitude pour fournir un contenu de qualité.

Passons maintenant à quelques conseils sur la rédaction des textes. Le sujet est vaste et sera découpé en plusieurs articles.

Conseils pour la rédaction de texte optimisé SEO (search engine optimization)

Écrivez régulièrement

Ecrire regulierementLa production de contenus réguliers aide à améliorer son référencement et donc son positionnement en tête des résultats des moteurs de recherche. Google constatera que vous écrivez régulièrement et viendra plus souvent analyser le contenu.

Avec quel logiciel écrire ?

Je conseille d’utiliser un logiciel de traitement de texte qui pourra vous aider en signalant les fautes d’orthographe, de grammaire et de typographie.

Choisissez un sujet précis

Concentrez-vous sur un sujet précis. Il n’y a pas de limite maximum de longueur pour les textes, mais la lecture sur écran est fatigante et peut inciter le visiteur à ne pas aller au bout. Privilégiez des textes plus courts, quitte à découper votre texte en plusieurs articles – ce que je fais ici.

Écrivez le plus naturellement possible

Plutôt que d’avoir en permanence à l’esprit l’optimisation web du texte, essayez d’écrire naturellement. Adressez-vous aux lecteurs et non à Google.

Commencez par faire un plan

Texte avec planMême si vous étiez réfractaire à l’idée de plan durant votre scolarité, sachez que ce plan sera une aide précieuse. Il va vous permettre de répartir les idées essentielles en portions de textes équilibrées, ce qui facilitera la lecture. Le plan vous aidera à définir vos titres.

Il existe un outil magique pour composer vos plans : le « mind maping », « cartes mentales » ou « cartes conceptuelles ». J’en parlerai dans un autre article.

Faites des phrases courtes

Je vous ai recommandé d’écrire naturellement, mais gardez quand même à l’esprit cette petite contrainte. Elle sera utile plus tard lorsque nous peaufinerons le texte avec un outil SEO typique de WordPress.

Découpez votre texte en petites portions introduites par des titres et sous-titres

Pour cela, utilisez obligatoirement la fenêtre de styles de votre traitement de texte et assignez les titres selon leur niveau d’imbrication. Le document commence par un titre 1 (titre de premier niveau). Les grandes sections se voyant attribuer des titres 2 (de niveau 2), les sous-sections étant introduites par des titres 3 (de niveau 3), etc.

J’insiste sur ce point, car je vois trop souvent les gens composer leurs titres en utilisant les enrichissements (gras, italiques, soulignés, couleurs…).

Ne tenez pas compte de la présentation des titres dans votre document. Cette présentation sera différente une fois le texte inséré dans la page web.

Contrôlez l’ordonnancement des titres

Affichez le déroulement des titres (divers outils selon les logiciels utilisés, navigateur de LibreOffice, mode plan de Word, table des matières…). La lecture des titres reflète-t-elle parfaitement le contenu du texte ?

Quelle longueur pour le texte ?

Partez sur un nombre de mots minimum de 300. C’est un des critères de Google.

Ne faites jamais de copier-coller de texte

InterditCopier coller interditLe « duplicate content » est à proscrire absolument. On risque une pénalisation (blacklistage) de la part de Google. Il ne suffit pas de changer quelques mots pour s’en tirer, je rappelle que Google fait une analyse sémantique.

Vous pouvez cependant retransmettre du contenu qui vous a semblé utile, en citant les sources et en ajoutant un lien, dans un encadré par exemple.

Autre méthode : Lisez le texte, prenez éventuellement quelques notes, puis vous reformulez le tout à votre manière.

Vérifiez votre texte

Laissez reposer votre texte (La nuit porte conseil). Il arrive souvent qu’après avoir rédigé ce qui nous semble un bon article, la lecture du lendemain nous fasse apparaître un énorme oubli.

La phase de relecture

Passez votre texte à la moulinette de quelques outils de vérification grammaticale ou d’orthographe. Je conseille vivement « Grammalecte » dont l’option « Formateur de texte » vous sera utile pour ajouter les espaces insécables et quantité d’autres corrections typographiques.

Les articles web seront lus sur des écrans de tailles différentes. Cela risque de provoquer le déplacement intempestif de certains caractères de ponctuation (point d’interrogation tout seul en début de ligne par exemple). Ce problème se gère en insérant des espaces insécables, ce que Grammalecte fait en un clic.

Prochain article : D’autres analyses du texte avant publication

Nous verrons comment peaufiner notre texte en utilisant quelques outils (dont certains sont fournis par WordPress).

Ensuite, nous insérerons quelques liens hypertextes internes et externes.

Pour finir, nous ajouterons aussi quelques images pour aérer le texte et en faciliter la lecture.

Et oui, vous allez devenir rédacteur web professionnel ☺ !